• Ma perception de l’Energie : De la peur à la reconnexion.

    Posté le 5 mars 2018 par Stéphanie dans Blog, Non classé.

    J’ai longtemps douté de moi.

    J’ai trop douté de moi.

    Et je doute encore souvent.

    En effet, je n’ai jamais vraiment ressenti les énergies en moi. Lors des soins reçus je n’étais pas de celles qui pouvaient s’exclamer « waouh j’ai senti un tourbillon de lumière m’envahir ! Quelle puissance dans cette colonne d’énergie qui est montée le long de ma colonne vertébrale ! » Juste… je m’endormais en début de soin et me réveillais pile à la fin, même lors de soins à distance !

    Ah oui… il faudra que nous en parlions ! On peut faire ça à distance !! Bandes de feignants ! ;)

    Je ne ressentais donc physiquement pas grand chose, peut être un peu de chaleur parfois, ou d’ailleurs plutôt du froid. Néanmoins, j’ai toujours eu l’intime, la très profonde conviction que nous étions faits d’Énergie et que de ce fait, quand une tierce personne se proposait d’œuvrer à mes côtés pour me faciliter l’auto-guérison tant physique qu’émotionnelle et bien je lui faisais confiance et lâchais prise, ouverte aux possibles.

    Car oui, « Comment douter que l’homme soit un être magnétique ».

    [Vous pouvez lire à ce sujet l’interview de Yves Rocard (père de) sur le Bio-Magnétisme.  http://www.bio-infos-sante.fr/interview-professeur-yves-rocard-douter-lhomme-soit-etre-magnetique/]

    C’est donc forte de cette certitude que j’ai reçu différents types de soins tout au long de ma vie d’adulte

    – du Reiki de Valérie Gauthier http://www.valerie-gauthier-shiatsu.com/) ,

    – au Laotchi de Soledad Bocos  (lien vers FB Peintures intuitives et médiumniques https://www.facebook.com/groups/142846296421050/).

    IMG_20180209_130626_resized_20180209_010658028La Source par Soledad Bocos

    – en passant par les soins hautement spirituels de Gwenola Soler (http://www.gwenola-soler.com/)

    Je me suis alors demandé si moi aussi je pouvais accompagner plus intimement les personnes qui venaient pour un massage.

    Je me suis dit que le pouvoir de l’intention était si grand, que je devais pouvoir l’intégrer en toute discrétion à mes séances. Et du massage californien protocolaire j’ai lentement pris l’initiative d’un massage plus personnel, plus intuitif.

    J’ai nommé cette intuition là : « Le Supplément D’Âme ». C’était ma version légère et discrète du travail des Énergies.

    Je massais avec de plus en plus de Cœur. Et on me faisait part de perceptions et de ressentis de plus en plus intéressants…

    Mais pourquoi, me direz-vous, avoir ajouté cette intention à l’insu (de leur plein gré) des personnes allongées sur ma table ?

    Si je suis honnête avec moi-même avant même de l’être avec les autres, je crois que j’avais peur.

    Peur du qu’en dira-t-on.

    Peur d’être moquée.

    Peur d’être méprisée et blessée dans ce que je Suis réellement.

    Peur d’être jugée.

    Peur d’être tenue comme unique responsable si une demande ne recevait pas satisfaction.

    Peur de cette responsabilité souvent inconsciente que l’Autre pourrait déposer au creux de mes mains.

    Peur de l’échec si j’étais incapable d’apporter l’aide demandée.

    Peur d’être traitée de voleuse ou de menteuse.

    Peur, probablement, de mon propre regard sur moi-même.

    Peur tout simplement d’être pleinement moi, dans toute ma puissance de Femme Nature, Femme Sorcière, Femme Médecine.

    Peur de ma grandeur.

    Car comme l’a écrit Marianne Williamson, dans son livre A Return to Love: Reflections on the Principles of a Course in Miracles:

    «Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur. Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toute limite.

    C’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus»

    Et quand je pense que je massais chaque jour avec le message suivant sous les yeux :

    IMG_20180209_130742_resized_20180209_010833790 Et si j’osais cette Audace dont je porte  le nom.

    Et si j’osais être moi-même, grande et puissante.

    Divine.

    Alors, à mon tour,  j’ai pris mon envol…