• Le temps file… La Matrice – Mai 2018

    Posté le 12 juin 2018 par Stéphanie dans Blog.

    Oups ! le temps glisse entre mes doigts comme le sable du sablier… et pourtant tant de choses à vous raconter.

    Number one, chronologiquement s’entend, La Matrice, avec Marie Jésus Sandoval.

    https://www.esprittantra.org/seminaires-et-ateliers/feminin-sacre.html,1,51,6,0,0#.WyAXNyAyXyQ

    Fatiguée et vidée par les évènements de ma vie devenue un brin chaotique à cette époque, j’ai éprouvé le besoin, 2 ans après les 3 premiers cycles, de retrouver mes soeur-cières préférées.

    J’ai eu besoin de me reconnecter à la Femme  Divine que je suis, et d’être accompagnée pour cela par d’autres femmes.

    fbt

    L’intention posée pour ce stage était :  « une colo entre filles où je pourrais me déposer tranquillement estampillée de la phrase « FRAGILE. Handle with care ».

    L’envie aussi de vivre des moments uniques et incroyables qui ne peuvent être racontés. Non pas parce que ce qui se passe lors de ces stages est tenu « secret » et que c’est réservé à une élite qui aurait la primeur de certaines pratiques, mais plus parce que mettre des mots sur ce qui se vit dans ces moments là est tout juste impossible.

    Alors que dire ?

    Que j’ai dormi d’un sommeil d’une pureté telle que l’image qui me vient est, dormir comme si je respirais un air si pur qu’il en serait cristallin et vivifiant comme de l’eau… Vous voyez bien que mettre des mots est compliqué !

    Que je n’ai pas eu à cuisiner durant une semaine et que le matin je me suis régalée de monstrueuses tartines que chez moi nous appelons Crostini Verdi : pain grillé et ailé, avec un filet d’huile d’olive, de la tomate fraiche, un avocat écrasé, sel et poivre… yummmmmmy

    Que j’ai partagé ma chambre avec une femme d’une grande beauté tant physique que côté cœur. Une femme cueilleuse que j’ai vu collecter des mâchoires d’animaux, des bouts d’os ou de bois pour s’en servir lors de ses activités de Femme Nature.

    Que j’ai eu le plaisir de découvrir, alors même que je pensais ne connaitre aucune autre de mes compagnes, une femme que j’aime tout particulièrement et qui m’a un jour donné un massage si tumultueux et enfantin que j’en garde la trace en mon cœur.

    dav

    Que j’étais contente de voir Marie Jésus se confronter à sa nature humaine au travers de son genou fragilisé. Et que ça m’a fait un bien fou de la sentir elle aussi, gardienne des activités,  devoir œuvrer pour pacifier son pas de chamane.

    Que j’ai un magnifique bracelet fait par une jeune femme qui durant une semaine nous aura servi à table, humblement, discrètement. Et que son sac à merveilles, offert le dernier jour et dans lequel se trouvait un bracelet pour chacune des femmes présentes, aura été un beau cadeau de la vie. Ce bracelet me relie au canyon chaque jour.

    Que les vautours aiment le son du tambour.

    Que l’eau de la rivière est vivifiante et froide mais que je m’y sens bien, moi femme-eau.

    dav

    Que le ciel était bleu et que les orangers avaient une odeur envoutante sous le soleil du printemps.

    sdr

    Que je porte en moi une Terre Nouvelle, et une yoni rayonnante qui se nomme Lumi.

    Que j’ai été confrontée à moi-même mais sans violence.

    Que j’ai enfanté, que je suis morte, que ma mère me manquera au moment de mon dernier souffle.

    Que c’est cool d’être parfois sans homme.

    Que j’ai fait mon Offrande à la Terre Mère, arrosant de mon eau sacrée l’autel improvisé à la vie.

    dig

    Que j’ai remis mon Amour à la rivière pour qu’elle en prenne soin et nous permette à tous les deux d’être « purifiés » par ce geste et d’aller librement et gaiement vers ce qui est le mieux pour chacun.

    dav

    Que de ne plus avoir de réception sur mon téléphone m’aura préservée de toute interférence de mon quotidien, m’offrant ainsi une vraie parenthèse ressourçante. J’ai aimé, le moment de panique passé, me dire que le monde pouvait tourner sans moi et que rien de grave ne se passait même si mon téléphone était éteint.

    Je languis 2020 où je pourrai enchainer la Matrice 1 et la Matrice 2 pour 15 jours de reconnexion à moi-même et aux énergies du Féminin.

    Merci aux femmes qui auront fait ce voyage avec moi

    Merci aux deux magnifiques gardiennes de ces instants privilégiés Sandrine Et Marie Jésus.