• Féminin Sacré : La Guérisseuse

    Posté le 4 novembre 2016 par Stéphanie dans Blog.

     dessin-femininhttp://www.esprittantra.org/seminaires-et-ateliers/feminin-sacre.html,1,51,6,0,0#.WBy5myRDSb8

    Module 2 du cycle Féminin Sacré : La Guérisseuse.

    Mais qui est la Guérisseuse ?

    Que peut-elle guérir ? Et qu’est-ce qui pourrait être à guérir ?

    Et d’ailleurs, qu’est ce que « guérir » ?

     

    Je suis partie à ce second week-end avec une position intérieure étrange : pas plus l’envie que ça de continuer le chemin et paradoxalement la conscience profonde de ne pas pouvoir envisager un seul instant ne pas en être. Une sorte de no man’s land émotionnel. Un « oui mais non »… très féminin.

    Et puis certainement aussi un peu d’appréhension. Car si le module 1, L’Initiatrice , m’avait mise face à moi-même, en chemin vers ma nature profonde en solitaire mais au sein d’un groupe de 40 femmes, 40 miroirs de ma féminité, que pouvait bien me réserver le module 2 pour me permettre de descendre encore plus vers mon intimité émotionnelle, corporelle et spirituelle.

    Je suis donc arrivée sans attente particulière mais chargée de joie.

    Une joie toute enfantine.

    La joie d’avoir à participer à des tas de jeux psycho-corporels, seule, ensemble, unique au sein du groupe et multiple dans la mise en abyme offerte par ces 25 femmes.

    Et effectivement ce second module aura résonné pour moi comme un retour pacifié au Jeu /JE.

    Étrangement dans les semaines précédant ce stage, une méditation s’est tendrement installée dans mon quotidien.

    La méditation : I’m The Light of the Soul (https://www.youtube.com/watch?v=i4JSKkMrvCM&list=PLw00MwxLDo9Y84E9bxUnCQUjTXql7dge1&index=12)

    « I’m the light of the soul / I’m bountiful / I’m beautiful/ I’m Bliss / I’m I’m »

    Je suis donc arrivée le vendredi avec cette méditation vibrant en moi. Elle a été le mantra de ces deux jours : I’M, I’M

    Un retour vers ma plénitude D’Être.

    Être Moi, pleinement moi et réaliser que telle que je suis, rien ne me manque.

    J’ai conscientisé et acté le fait que cette incarnation qu’il m’est donnée de vivre est un magnifique terrain de jeux / JE.

    J’ai donc traversé les activités et les rencontres de ce module avec une sérénité que je ne me soupçonnais pas.

    Une évidence.

    Je Suis.

    Et ce que Je suis n’empêche en rien l’Autre d’être.

    Et ce que Je suis a toutes les raisons d’être, sereinement.

    Je suis Divine, Sacrée, terriblement Univers-Elle.

    Je porte un Univers en moi, un Monde entier à découvrir lors de voyages émotionnels, corporels et spirituels.

     

    Bien évidement certains ateliers ont été plus compliqués, plus impliquants et plus bouleversants que d’autres.

    Un tout particulièrement a été une vraie révélation.

    J’ai été guidée vers la vision de ce qui m’habite, au plus profond de moi, et qui fait de moi la Femme sacrée que je suis.

    En amont, alors qu’on me contait l’histoire de la Princesse qui voulait voir dans le miroir si elle était vraiment la plus belle de toutes les femmes,  j’ai senti que là, dans cet instant,  je ne jouais plus et que je rentrais vraiment dans le vif du sujet, si j’ose dire.

    J’étais morte de trouille, pétrifiée.

    La projection de ce Monde qu’il allait m’être donné de découvrir était faite de noir, de rouge, de violence, de peur, de honte…

    J’étais attristée de peut être ne pas pouvoir, ne pas vouloir, ne pas oser aller à Ma Rencontre.

    J’ai eu terriblement peur de manquer ce beau rendez-vous avec moi-même.

    Finalement, après quelques larmes et l’aide bienveillante de la Doula (Une doula est une femme qui accompagne la femme au moment d’une naissance. Le mot « doula » vient du grec ancien δούλη (doúlê), signifiant « esclave, servante ») et des Femmes présentes autour de moi pour me soutenir et m’accompagner dans cette rencontre avec moi-même, j’ai pu Voir…

    Et j’ai vu un Monde entier. Beaucoup de douceur,  plein de lumière et pas du tout l’obscurité que j’imaginais.

    J’ai pu voir du rose, du blanc, de la chaleur, un enveloppement soyeux.

    J’ai pu sentir une Respiration venue de la nuit des temps. Respiration identique pour toutes ces femmes et pourtant si Unique.

    J’ai vu L’Origine Du Monde.

    origine

    Et pour cet instant où un pan du voile s’est levé, je dis Namasté. Gratitude.

     

    Alors qu’est ce que guérir ?

    C’est je crois aller à sa propre rencontre et oser, accompagnée de Marie Jésus et des Femmes, se regarder avec sa Lumière et ses Ténèbres.

    C’est se dire que Tout est à sa Juste Place.

    Guérir accepter que  « Je Suis et Rien ne manque ».

     

    Comment guérir ?

    En travaillant l’énergie du Cœur, la Bienveillance et la compassion.

    En ouvrant mes bras pour m’accueillir et accueillir mes Sœurs.

    En marchant ensemble, en se portant et en se supportant les unes les autres au lieu de nous jalouser, nous comparer, nous terrifier.

     

    Qui est la Guérisseuse ?

    Je suis ma propre Guérisseuse.

    Je peux accompagner mes Sœurs sur leur chemin de Guérison, leur tenir la main dans les moments d’angoisse, les porter du regard quand le leur se remplit de larmes, partager leurs danses de joie et leurs chants à la Lune… Aux Lunes.

    Marie-Jésus est la Guérisseuse qui avec douceur tire le rideau sur le Féminin Sacré dans toute sa palette de diversité, de couleurs, d’odeurs, de douceur. Merci à elle.

     

    Le module 3 est à ce jour une évidence.

    Je suis en marche vers La Prêtresse.

    Mots clés : ,