• A quoi s’occupe l’Audacieuse quand elle ne masse pas ? Phase 1 : le corps

    Posté le 22 juillet 2016 par Stéphanie dans Blog.

    Actuellement je suis sur le chemin de reconnexion à la Femme que je suis et à sa Puissance.

    Attention je n’ai pas parlé de pouvoir ou de prise de pouvoir ! Non ! juste de la Puissance qui habite chacune d’entre nous et que nous peinons à laisser librement exister, à faire exploser en gouttelettes de joie, à partager.

    AK3649FCEA_714B_4FED_93D3_EB2E3C07CA89

    Illustration de Sonia Koch, 
    Illustratrice du Livre Rituel de femmes pour s’épanouir au rythme des saisons.

     

    Sur ce chemin de reconnexion, j’apprends à faire de mon corps un allié.

    J’ai longtemps lutté contre lui, je l’ai violenté par l’alimentation (rarement par le sport ! lol) je l’ai gavé et puis je lui en ai voulu de prendre les formes dues à ce gavage alors j’ai jeûné… bref ! je ne l’ai pas aimé.

    Aujourd’hui, sur mon chemin de vie je décide de lâcher prise. Je n’abandonne pas, je ne parle pas non plus de laxisme, juste je donne du mou à ma relation à mon corps. Oui je vais prendre soin de lui, oui je vais le chouchouter, lui dire des choses douces, profiter des massages reçus comme de cadeaux qui lui seraient faits. Je vais le regarder avec tendresse et surtout le remercier d’être ce magnifique véhicule qui me permet de vivre jour après jour.

    J’ai eu la chance d’avoir un corps qui malgré moi, bien malgré moi, à toujours œuvré à rééquilibrer l’ensemble pour que j’avance.

    Contre vents et marées, contre diètes et orgies il a maintenu le cap, vigile incroyablement doué de ma vie. Maître de l’équilibre…  comme il pouvait, contre ma mauvaise volonté.

    Que d’énergie je lui ai fait déployer… quand j’y pense je ne suis pas très fière de moi. Mais étrangement il ne m’en veut pas. Et aujourd’hui il est d’accord pour que nous attaquions lui et moi un retour à plus de douceur et de respect.

    Alors aujourd’hui je ré-apprends à m’alimenter sainement, à écouter ma faim, à prendre conscience des instants où je « mange mes émotions » car oui… je mange d’ennui, de peur, de colère, de culpabilité… je mange aussi de désir, de joie… et si il y avait d’autres moyens de gérer ses émotions que de manger ? Déjà en prendre conscience. Acter la chose lui donne une réalité et permet de ressentir en soi la justesse ou non de l’instant. Ce n’est pas gagné ! mais ça chemine… et rien n’est plus important que le chemin.

    http://nospensees.fr/lalimentation-emotionnelle-la-nourriture-qui-comble-le-vide/

    J’ai aussi décidé de l’aider un peu en reprenant petitement des activités sportives régulières. J’avoue que je m’interroge parfois sur la violence que je m’impose… là aussi… à voir…

    Et puis je le fais beau, je le crème, le protège, le caresse, le respire, l’embrasse, le regarde… Une partie de mon corps que j’aime à regarder est mon bras… je suis fascinée par la beauté d’un bras, bras suivi de cette main qui jour après jour travaille à apporter douceur et bien-être à d’autres. J’aime le galbé des épaules, cette partie toute en rondeur et fermeté. bref… j’aime mes bras. lol

    Et puis je lui rends grâce.

    Gratitude à mes yeux de me permettre de vous voir, de voir la beauté du monde qui m’entoure, de percevoir les reflets du soleil sur l’étendue d’un lac, de voir le sourire de mon fils, le vol des oiseaux…

    Gratitude à mon nez de me permettre de sentir l’odeur des feuilles dans les sous-bois, l’odeur du café qui passe, le parfum du lila et celui de mon Amoureux…

    Gratitude à mes oreilles qui me permettent d’entendre le rire de mes amis, le souffle du vent dans les cimes des arbres qu’on dirait la mer, le chant des oiseaux si varié, la voix de mon fils qui chante sous la douche, le bruit de la pluie sur le velux…

    Gratitude aux organes du goût sans qui je ne pourrais apprécier la douceur d’un baiser, le plaisir d’une barbe à papa ou d’une pomme d’amour, le goût salé de la sueur sur son corps…

    Et enfin Gratitude au toucher… ah… le toucher… la moiteur d’une flaque de boue, la douceur de la mousse sur un rocher, la sensualité d’une main dans les cheveux, le plaisir d’une caresse, le grain de sa peau, et la possibilité sans cesse renouvelée de faire ce magnifique métier qui est le mien : praticienne en massage de bien-être.

    Je vous remercie de nourrir par votre présence et votre confiance ce dernier sens.

    Voilà… l’étape 1 du chemin vers Soi.

     koch_sonia

    Illustration de Sonia Koch, 
    Illustratrice du Livre Rituel de femmes pour s’épanouir au rythme des saisons.

    Ah oui, le 9 juillet je suis allée à une petite soirée conférence-atelier :  Rituel de femmes : Pour s’épanouir au rythme des saisons. Afin d’accueillir un nouveau livre : http://www.espritdefemme.ch/